Adopte ma tomate, l’application du cojardinage


Publié le 28 octobre 2020 par Marlène Duretz - Temps de lecture : 2 min -
Provenance : Le Monde.fr / 2 octobre 2020
validéCet article a été validé par Explore

Résumé


L’application communautaire met en lien les propriétaires de terrain qui n’ont pas la main verte avec des jardiniers en quête de potager. Né de l’imagination d’Octavia Ivan, crée en 2018, l’application permet à certains de partager leurs jardins non utilisés et à d’autres d’aller jardiner chez leurs voisins. Quel apport pour la communauté : des légumes plus sains et du lien social.

Article


L’heure est au « co », aux modes de vie collaboratifs. « Co », comme connecté aussi. A travers nos quotidiens en réseau, on peut créer de nouvelles formes de collaboration et d’innovation et partager, pour les mutualiser, des locaux, un véhicule, de l’électroménager, un appartement… alliant l’utile à l’agréable dans un souci de partage, de convivialité, de stimulation, ou encore de préservation des ressources. La Web appli communautaire Adopte ma tomate sème une nouvelle graine dans cet univers, celui du cojardinage urbain.

Les avantages

Vous disposez d’un petit lopin de terre, d’un terrain en friche ou de modestes carrés potagers, mais pas du temps nécessaire pour en tirer le meilleur parti ? A l’inverse, votre emploi du temps vous permettrait de mettre vos mains vertes à contribution, mais faute d’un terrain de jeu, elles ne peuvent ni désherber, bêcher, biner, semer, ou arroser. Adopte ma tomate met en relation jardins et jardiniers.

L’appli permet de visualiser dans toute la France les jardins où poser sa binette, sans aucun loyer à débourser. Sur chaque fiche identité du propriétaire, superficie, particularités, type de cultures (ainsi que du nombre de contributeurs et d’outils disponibles.

Une fois le lien établi entre le propriétaire terrien et les… poireaux – « En attendant la réponse du propriétaire de jardin, vous êtes un poireau, vu que vous poireautez », soulignent les deux cofondateurs de l’appli, Octavia et Olivier –, il revient de s’entendre sur les éventuelles dépenses (graines, eau, etc.), l’emploi du temps de chacun, le partage des tâches et des récoltes.

Les inconvénients

Tout jardinier motivé qu’on est, l’appli n’aura peut-être pas ­encore engrangé de jardin à partager à proximité de chez soi, ou ne trouvera pas les renforts alentour pour venir à bout de nos herbes folles. « Si vous n’avez pas encore trouvé le jardin de vos rêves, sauvegardez une recherche pour être notifié lorsqu’il sera créé », propose l’appli. Si les propositions sont nombreuses autour de Toulouse et en région parisienne, par exemple, aucune n’a encore germé près de Poitiers, de Lyon ou de Dieppe.

L’appli ne garantit évidemment pas la bonne entente entre jardiniers, et ne règle pas les éventuels différends. Aux Tistous les pouces verts d’accorder leurs bêches et râteaux pour que poussent de belles collaborations.

0
Proposer une analyse

Se questionner


Tu souhaites réagir ?
Clique sur tes émotions et / ou laisse un commentaire.

Et si créer du lien était aussi simple que de jardiner ?
Et si au lieu de les garder pour moi j'ouvrais mes espaces aux autres ?
Et si on réfléchissait à l'économie de la fonctionnalité ?
Et si on repensait les choses en mode gagnant - gagnant ?
Proposer un questionnement commençant par "ET SI"

Réagir ?


Envie de réagir ? Laisse un commentaire, tes ressentis ici

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

ça peut vous intéresser


validéCet article a été validé par Explore

Les mots et les actions peuvent façonner votre cerveau – une neuroscientifique explique comment

Nous, humains sommes des êtres sociaux. Nous vivons en groupes, prenons soin des uns des autres et construisons des civilisations. … Lire l’article complet

validéCet article a été validé par Explore

Pour réduire leur voracité énergétique les datacenters s’installent à la ferme

Chaque année, les émissions de gaz à effet de serre liées au stockage des données informatiques sont colossales. Pour réduire … Lire l’article complet

validéCet article a été validé par Explore

Agriculture verticale : Jungle x Monoprix

Jungle, acteur majeur de l’agriculture verticale, accélère sa présence sur les rayons français et fait un pas de plus dans … Lire l’article complet

Notre newsletter


Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

Proposer un autre article

Partager un article ?

Prévisualisation des données
Envoyer

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

Proposer

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

Proposer

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.