Envie de réagir ? Laisse un commentaire, tes ressentis ici

La publicité sonore personnalisée et ciblée, c’est pour demain

Publié le 13 août 2019 - Temps de lecture : 4 min -
Provenance : Korii / 12 août 2019

Résumé

Des chercheurs de l’université de Sussex ont crée le premier projecteur acoustique capable d’identifier un individu, de suivre ses déplacements et de lui délivrer un message sonore spécifique. Ceci grâce à une webcam, un logiciel de reconnaissance faciale et un moteur Arduino. Les applications potentielles sont immenses : messages d’alerte dans une foule, expériences sonores immersives sans écouteurs, publicité, etc…

Article

Entre 1981 et 2000, la base de la Royal Air Force de Greenham Common a été occupée par 30 000 militantes pour lutter contre l'installation de missiles nucléaires. Les théoriciennes reconnaissent aussi dans ce mouvement ce qu'elles nommeront le reclaim : un geste de réappropriation et de réinvention de la féminité. (Crédit : Ceridwen)

La publicité sonore personnalisée et ciblée, c’est pour demain

Une webcam premier prix, un moteur Arduino, un logiciel de reconnaissance faciale et à vous les joies de la réclame qui vous suit partout.

Vous êtes dans un de ces immenses centres commerciaux futuristes, en pleine première semaine de soldes d’été. Si vous n’avez pas encore succombé à une crise d’agoraphobie foudroyante, vous tentez de survivre dans un brouhaha indescriptible en vous asseyant deux minutes à l’ombre d’un arbre en plastique.

Minority Report

Soudain, une voix doucereuse vous vante la promo im-man-quable du magasin d’en face. Autour de vous, la foule liquide continue son chemin, sans avoir rien entendu. Pensant vous trouver pile dans le champ d’une enceinte de sono, vous vous déplacez de quelques mètres.

L’annonce reprend, juste pour vos oreilles. Tiens-toi bien, Minority Report: la publicité sonore personnalisée et ciblée est à portée de main.

Le 5 août, TechXplore relayait les travaux d’une équipe de recherche de l’université du Sussex, qui sont parvenus à créer le premier projecteur acoustique capable d’identifier un individu, de suivre ses déplacements et de lui délivrer un message sonore spécifique.

Le système se base sur un «télescope acoustique» composé de deux lentilles (développées par la même équipe depuis 2017), dont le fonctionnement imite celui d’un objectif d’appareil photo à zoom automatique. Le système avait été présenté en mai dernier, mais il était alors incapable de suivre des cibles en mouvement.

Peu coûteux, facile à construire… et invasif

Avant de délivrer le message sonore, une webcam identifie une cible, puis un logiciel de reconnaissance faciale enregistre son visage. Le logiciel commande ensuite un moteur Arduino, qui va adapter la distance entre les lentilles pour maintenir le point focal sur la cible.

«Puisque les lentilles acoustiques peuvent être imprimées en 3D pour environ 100 livres (109 euros), nous voulions développer un système de suivi aussi économique. Avec une webcam à 10 livres (11 euros), nous coûtons dix fois moins cher qu’un système classique», explique Joshua Kybett, responsable de la conception de l’outil.

Concrètement, explique TechXplore, ce projecteur est capable d’envoyer une sphère sonore de 6 centimètres de diamètre directement dans les oreilles de sa cible, même en mouvement, mais dans une seule direction et dans un seul octave.

Si l’équipe de recherche parvient à étendre les capacités du système, les applications potentielles sont immenses: des messages d’alerte dans une foule, des expériences sonores immersives sans écouteurs, l’équivalent sonore des effets spéciaux et, bien sûr, une publicité plus intrusive que jamais.

Rassurons-nous (ou pas) cependant: consciente des potentiels mésusages, l’équipe assure que son système a été conçu pour ne fonctionner qu’avec le consentement préalable de l’utilisateur. Un refrain malheureusement trop familier.

0
Thibault Prevost1 article

Analyse et questionnements

Pour aller plus loin...

Tu souhaites réagir ? Clique sur tes émotions et / ou laisse un commentaire.

ET SI dans la rue je n’avais accès qu’aux pubs qui me concernent ?
ET SI Decathlon pouvait encourager chaque sportif sur son terrain de pratique ?
ET SI la publicité dans les espaces publics n’existait plus ?
ET SI le sens de l’ouïe était sursollicité ?
ET SI les organisations (gouvernement, entreprises, …) pouvaient nous parler n’importe où, n’importe quand ?
ET SI pour vivre heureux, il fallait vivre caché ?
ET SI la liberté d’expression n’existait plus ?
ET SI il existait des quotas en matière de communications ?
ET SI s’adressait à quelqu’un sans y avoir été invité devenait un problème ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notre newsletter