Envie de réagir ? Laisse un commentaire, tes ressentis ici

TYRESIAS

Publié le 23 mars 2019 - Temps de lecture : 3 min -

Résumé

“J’utilise surtout l’ouïe et l’odorat quand je me déplace.”

Qui suis-je :

Nicolas, expert en innovation sensorielle : https://tyresias.fr

Mon point de départ :

Je suis non-voyant.

Mon idée :

Je souhaite développer l’innovation sensorielle : partir de nos 5 sens pour créer, repenser un produit, travailler sur une image de marque et non pas pour vendre davantage. Le challenge pour les marques est de communiquer via les besoins universels. On a tous une mémoire sensorielle que l’on peut développer et stimuler avec des exercices d’ancrage et de lâcher prise. Nos sens sont complémentaires. Moi par exemple, je ne peux pas me baser que sur l’ouïe. Dans les environnements bruyants comme les open spaces, l’ouïe me perturbe. Alors j’utilise mes autres sens que j’ai appris à développer.

Ma force de communication :

Plonger les participants dans une aventure sensorielle en leur masquant les yeux. Ils n’ont alors pas d’autre choix que d’utiliser leurs autres sens. Un mot qui qualifie cette expérience : PRÉSENCE.

De quels futurs émergents
témoigne ce présent ?

  • Le monde devient trop bruyant, dynamique, on arrive à saturation. Nos sens sont sollicités en permanence, mais nous ne les écoutons pas vraiment
  • Un retour à l’ancrage, à l’essentiel est nécessaire.
  • Jouer sur les sens est une force pour l’entreprise de demain
  • L’essence/les sens du changement
  • La dimension émotionnelle est permise par les sens
  • Attention à ne pas sursolliciter les sens non plus.
0
nicolas karasiewiczExpert
Nicolas Karasiewicz2 articles

Analyse et questionnements

Pour aller plus loin...

Tu souhaites réagir ? Clique sur tes émotions et / ou laisse un commentaire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Notre newsletter