Twitch, l’autre gagnant du confinement


Publié le 7 juillet 2020 par Benoit Zante - Temps de lecture : 3 min -
Provenance : Influencia / 23 juin 2020
validéCet article a été validé par Explore

Résumé


Le confinement a attiré un nouveau public sur le site de streaming vidéo Twitch, au-delà du périmètre de l’e-sport, son terrain de jeu originel. Champions d’échecs, musiciens ou encore hommes politiques ont exploité cette plateforme pour fédérer des communautés.

Article


Il n’y a pas que TikTok et Zoom ! Le site de streaming vidéo en direct d’Amazon, Twitch, a lui aussi profité à plein de la période du confinement…

En rachetant en 2014 pour moins d’un milliard de dollars cette plateforme utilisée par des joueurs pour diffuser en direct leurs parties de League of Legends ou FortniteAmazon a eu le nez creux… En 2019 déjà, Twitch attirait chaque mois un jeune Français sur cinq – un chiffre qui a doublé en deux ans, selon Médiamétrie. Mais avec le confinement, la tendance du live, déjà bien établie, s’est accélérée : l’audience mondiale de Twitch a connu une croissance de 50% entre mars et avril (+101% par rapport à l’année passée), pour atteindre 1,645 milliards d’heures de contenus visionnés, selon les chiffres de StreamElements et Arsenal.gg.

 

Twich a bénéficié d’un report vers les jeux vidéo

Pendant le confinement, la plateforme a tout particulièrement profité de l’arrêt des compétitions sportives et d’un report vers la pratique des jeux vidéos et leur visionnage en direct. “Dans l’e-sport, il y a d’excellents joueurs, de belles performances : on va voir des gens jouer à des jeux vidéos pour le niveau d’expertise, comme on irait voir des matchs de Champion’s League” expliquait ainsi Mélissa SimoniSales Director FranceBelgium & Luxembourg de Twitch, lors d’un webinaire.

 

Championnats virtuels sur le jeu FIFA

En outre, “énormément d’athlètes, de sportifs, ne pouvant plus s’entraîner physiquement se sont retrouvés à faire ce qu’ils adorent : se divertir en jouant aux jeux vidéos”, ajoute-t-elle. La plateforme a ainsi accueilli des “live” de Gaël MonfilsTeddy RinerCharles Leclerc ou encore Tony Parker. Privés de compétitions, les joueurs de foot italiens et espagnols se sont même affrontés dans des championnats virtuels sur le jeu FIFA, diffusés en direct sur la plateforme.

 

Le confinement a surtout attiré un nouveau public sur Twitch

Le confinement a surtout attiré un nouveau public sur Twitch, au-delà du périmètre de l’e-sport, son terrain de jeu originel. En quelques semaines, le champion d’échecs américain Hikaru Nakamura y a par exemple fédéré une communauté de plus de 400 000 abonnés. Mais c’est la musique qui connaît la plus forte croissance : un partenariat avec Soundcloud a permis aux artistes de proposer des concerts virtuels, avec un modèle de rémunération reposant sur les dons des fans et un partage des revenus publicitaires.

 

Donald Trump y a ouvert une chaîne et y diffuse certains de ses meetings…

Prochaine étape : le sport, le vrai, avec la diffusion de compétitions en direct sur Twitch. La filiale d’Amazon a déjà acquis certains droits de la NFL (football américain), de la NBA (basketball) et de la WWE (catch) aux États-Unis. En Grande-BretagneTwich s’apprête même à diffuser gratuitement quatre matchs du championnat de Premier League, pour marquer la reprise de la compétition (dont Amazon détient une partie des droits pour son service Amazon Prime Video). Bien plus qu’une simple diffusion des matchs comme pourrait le faire une chaîne de télé, la plateforme compte imposer un nouveau mode de visionnage du sport en direct, plus communautaire, avec un chat et la possibilité de sélectionner les commentaires de ses “streamers” préférés.

Même le monde politique commence à s’intéresser au phénomène : Donald Trump y a ouvert une chaîne et y diffuse certains de ses meetings… De quoi en faire le prochain terrain de jeu pour l’élection présidentielle ?

0
Proposer une analyse

Se questionner


Tu souhaites réagir ?
Clique sur tes émotions et / ou laisse un commentaire.

Et si la vie citoyenne se déroulait aussi sur Twitch ?
Et si le e-quelque chose était la nouvelle norme (e-learning, e-travail, e-sport...) ?
Et s'il y avait un black out total des technologies ?
Et si les geeks possédaient les nouveaux outils de solutions ? 
Et si la culture ne passait plus que par le numérique ?
Proposer un questionnement commençant par "ET SI"

Réagir ?


Envie de réagir ? Laisse un commentaire, tes ressentis ici

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

ça peut vous intéresser


J’ai testé la lampe psychédélique qui fait rêver éveillé

validéCet article a été validé par Explore

Le Marketing du divertissement, entre fantasme et réalité

Cet article traite des dernières opérations publicitaires marquantes de l’industrie du divertissement. Les concerts de rap inondent vos jeux vidéos … Lire l’article complet

Coachella 2020 : une star virtuelle va chanter des tubes composés par ses fans

Notre newsletter


Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

Proposer un autre article

Partager un article ?

Prévisualisation des données
Envoyer

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

Proposer

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.

Proposer

Merci d' avoir partagé ce contenu
avec l'équipe d'Explore !

Nous en prendrons connaissance aussi vite que possible.